Print

Le matriçage à chaud

download-logoTéléchargez cet article sur le matriçage à chaud.

 

Le matriçage à chaud est la mise en forme d’un lopin de métal porté à une température adéquate et déformé plastiquement entre deux matrices dans lesquelles on a creusé l’empreinte de la pièce désirée, proche du produit fini réduisant considérablement les travaux d’usinage

Le matriçage à chaud s’effectue par fluage du métal entre la matrice et le poinçon, cette transformation permet des déformations très importantes, affine le grain de départ, provoque un écrouissage, crée un fibrage linéaire favorable en améliorant considérablement les caractéristiques mécaniques

Le métal de base est généralement une barre de section ronde ou profilée, débitée par sciage pour avoir le volume de la pièce augmenté d’un excédent pour garantir le remplissage complet de la forme et créer une bavure qui sera éliminée par découpage

Les avantages du matriçage

Résistance, homogénéité, précision, fiabilité, économie de matière

Etat de surface sans porosité autorisant de nombreuses finitions tel que le polissage ou traitements de surface

Les matières de matriçage

Le laiton : 

Température de chauffe des lopins : 600° à 750°

Utilisation : pièces mécaniques devant résister à la corrosion, se décore bien

Le bronze :

Température de chauffe des lopins : 800° à 950°

Utilisation : pièces mécaniques qui doivent présenter une très bonne tenue aux frottements et une excellente résistance à la corrosion

Le cuivre :

Température de chauffe : 750° à 900°

Utilisation : applications électriques, conductibilité électrique et thermique élevée, bonne résistance à la corrosion

L’aluminium :

Température de chauffe : 400° à 450°

Utilisation : très bonnes caractéristiques mécaniques après traitement thermique, métal qui résiste aux vibrations et agents atmosphériques, étanche et de faible inertie.

Métal robuste (certains alliages sont comparables à l’acier ½ dur)

Conductibilité électrique et thermique élevée, amagnétique, se décore bien

Les normes internationales des métaux de matriçage à chaud

 Alliages

Norme Européenne

DIN

BS

ASTM

Autres

CuZn40Pb2

EN 12165 – CW617N

DIN 17660 – 2.0402

CuZn37Mn3Al2PbSi

EN 12165 - CW713R

DIN 17660 –  2.0550

BS 2872

 - 2874

CuAl9Ni3Fe2

EN 12165 – CW304G

DIN 17665 – 2.0971

GAM MM11

Cu-ETP

EN 12165 – CW004A

Cu-Te P

EN 12164 - CW118C

DIN 17666 – 2.1546

BS 2874

– CA109

ASTM B301

– C14500

Cu-Cr-Zr

EN 12165 – CW106G

AlCu4MgSi

EN 573-3 – EN AW 2017A

AlCuMg1

AlCu2Mg1.5Ni

EN 573-3 – EN AW 2618A

AIR 9051/A

AlMg3

EN 573-3 – EN AW 5754

AlMg3

AlSi1MgMn

EN 573-3 - EN AW 6082

AlMgSi1

AlZn5.5MgCu

EN 573-3 - EN AW 7075

AlZnMgCu1.5

Matricagegraphe

 

 

Aptitudes diverses des métaux de matriçage

Matière

Résistance

à la corrosion

 eau de mer

Soudage

Rivetage

Etanchéité

Usinage

Déformation

Traitement

 de surface

Autres

CuZn40Pb2

B

B

C

A

A

A polissage

A chromage

A nickelage

A étamage

A peinture

CuZn37Mn3Al2

PbSi

A

D

A

A chromage

A nickelage

A étamage

CuAl9Ni3Fe2

A

B

A

C

A chromage

A nickelage

A étamage

B frottements

Cu-ETP

B

B

A

A

C

A argenture

Cu-Te P

B

C

B

A

B

Cu-Cr-Zr

B

B

A

C

C

AlCu4MgSi

D

C

D

A

B

C anodisation

AlCu2Mg1.5Ni

D

C

D

A

C

C anodisation

AlMg3

A

A

C

A

C

A anodisation

AlSi1MgMn

B

B

D

A

C

A anodisation

AlZn5.5MgCu

D

C

D

A

B

B anodisation

Aptitudes  A = excellent      B = Bon      C = Moyen       D = Mauvais

M.C.T. ne pourra être en aucun cas être responsable de l’exploitation des données indicatives de ce document commercial